Produits financiers

NOS PRODUITS FINANCIERS

Il n’existe pas de définition unique de la finance islamique mais ce terme est aujourd’hui largement utilisé pour désigner les activités financières et commerciales qui respectent les principes du droit et de la jurisprudence islamiques, plus communément désignés sous le vocable “Chari’a”.

Le respect de tels principes permet ainsi d’investir et de réaliser des profits en conformité avec les règles du droit musulman. De manière générale, les produits et instruments financiers compatibles avec la Chari’a visent à offrir une alternative éthique viable aux outils de financement traditionnels.

Istina

Istina (Financement de la production / construction)

Contrat ou une partie accepte de fabriquer ou de construire un bien en se fondant sur la commande et les spécifications d’un acheteur.

Différentes modalités de paiement sont acceptables pour ce produit (en différé, au comptant ou échelonner)

Moudharabah

Moudharabah (Partage Des Bénéfices)


L’une des parties fournit le capital (rab al Maal), l’autre partie apporte l’expertise et la gestion (Moudarib). Les bénéfices réalisés sont partagés selon une formule convenue à l’avance.

En cas de perte, le « rab al maal » est le seul à perdre son capital. Le respect de tels principes permet ainsi d’investir et de réaliser des profits en conformité avec les règles du droit musulman. De manière générale, les produits et instruments financiers compatibles avec la Chari’a visent à offrir une alternative éthique viable aux outils de financement traditionnels.

L’Investisseur peut vendre le Sukuk au marché secondaire basé sur la vente de la dette qui est soutenue par un actif corporel.

Mourabaha

Mourabaha (Coût Plus Marge Bénéficiaire )

Le terme mourabaha est dérive du mot “ribh” qui signifie profit ou gain. Techniquement mourabaha est la vente d’une commodité où le prix de revient est majore d’une marge bénéficiaire connu des deux parties.

Bai Salam

Bai Salam

Contrat ou paiement effectué à l’avance pour une livraison de marchandise à une date ultérieure, avec une clause sur la qualité, la date, la quantité etc…

C’est un financement utilisée d’habitude par les agriculteurs ayant besoins de capital pour cultiver et faire la moisson.

Ijarah

Ijarah (Bail/Location-Vente)

Autorisation d’utilisation (usufruit) d’un bien ou service moyennant le paiement d’une redevance locative.

Par exemple l’institution permet au client d’utiliser les biens ou équipements (infrastructure, bâtiment, etc.) pour une période déterminée et contre paiement d’un montant convenue à l’avance. Durant la période de location, l’Institution conservera la propriété du bien.

Wakalah

Wakalah (Contrat D’agence)

Contrat pour lequel une partie en qualité de donneur d’ordre, demande à une autre partie d’agir pour son compte (comme agent) pour la réalisation d’une tâche spécifique.

L’agent perçoit à ce moment-là une commission pour ses services (en rapport avec un autre produit conforme à la charia)

Bay Bithaman Ajil

Bay Bithaman Ajil (BBA / Vente Différée)

BBA est une vente de paiement différé qui fonctionne comme un contrat de Mourabaha, mais avec un paiement généralement effectué sur une base différée.

Dans certains pays “Bay Bithaman Ajil” est également connu sous le nom de “Bay Al Muajjal”

Musharakah

Musharakah (Joint Venture)

Forme de financement la plus achevé en finance islamique. Toutes les parties apportent une contribution au capital d’une entreprise.

Ils conviennent de partager les bénéfices selon une formule prédéterminée. Les pertes sont supportées par chacun proportionnellement à sa contribution au capital